Contexte

1) Répare café

La création d’une Ressourcerie est le prolongement nécessaire du Répare-Café déjà existant et actuellement généreusement hébergé par la MJC de la Ville de Rambouillet, à raison de un samedi matin par mois en moyenne. Ce Répare-café fonctionne très bien et invite la population à apporter en plein centre ville ses objets pour apprendre à les réparer avec des réparateurs bénévoles. Ce lieu est très bien fréquenté par le public, le répare-café a déjà de nombreuses réussites à son actif et bénéficie d’une image très positive auprès des citoyens qui apprécient l’esprit et la gratuité du service proposé. Le public a la possibilité de donner une participation libre pour partager les frais d’outillage et d’achat de petit matériel. Nous coopérons actuellement avec la municipalité d’Hermeray pour y créer un répare café.

Chiffres du Répare café :

En 17 mois, sur 320 objets hors d’usage, environ 65 % ont été réparés.

Organisation : 6 personnes

Réparateurs : 39 bénévoles dont 11 couturières

Ce rendez-vous est relayé par l’information locale, qui fait régulièrement des articles : le SICTOM, un système d’affichage..

Plus récemment, des événements complémentaires et ponctuels ont été réalisés :
Ordi Libre (installation et utilisation des logiciels libres)

– Café couture pour l’initiation.

Le répare café est devenu naturellement pour un grand nombre de participants, un petit café associatif et un lieu de rencontres. Un espace ou l’on peut retrouver des gens qu’on apprécie, s’informer des événements à venir, faire connaissance de nouvelles personnes, un espace neutre ou la position sociale n’a pas d’importance. Pour certains habitués qui passent dans la matinée sans rien avoir à réparer, c’est un lieu convivial où le temps d’une matinée on rompt avec une solitude parfois quotidienne. C’est de ce constat qu’est née l’idée d’associer le café-associatif, à la ressourcerie.

Cependant, le répare-café souffre de quelques inconvénients : étroitesse du local, mauvais éclairage, nécessité d’installer et de désinstaller les tables à chaque fois, impossibilité de stocker le matériel ou les outils sur place. Il offre malgré tout l’avantage d’être idéalement situé, proche du centre-ville, et d’être un lieu de passage fréquenté par les adhérents de la MJC.

En outre, les dates d’ouverture du répare-café ne sont pas régulières. Cela représente un inconvénient majeur qui pourrait être gommé par la mise en place d’une ressourcerie qui pourrait accueillir plus régulièrement les activités du Répare café.

Elles sont certes communiquées sur le site des Colibris et sur celui d’EmanSel qui en informe ses adhérents pour la tenue des permanences, qui sont organisées pour leur permettre de se rencontrer pour créer du lien social et favoriser les échanges de services et de savoirs qui sont l’objectif de ce SEL qui s’inscrit dans l’ESS. Mais les personnes non répertoriées sur ces réseaux ne peuvent en être informées à l’avance.

 

2)                                        Atelier Cycle et Recycle

En France, par an, 2 millions de vélos neufs vendus, 1 million et demi de vélo jetés.[1]

Cycles et Recycle est un atelier de réparation gratuite de vélos qui assure leur revente à bas prix. Il se déroule dans le garage privé d’un bénévole le 1er samedi de chaque mois de 9h00 à 14h00 (à l’origine tous les samedis matins).

Au 12 mars, soit après plus d’1 an et demi d’ouverture, Cycle & Recycle c’est :

–         1 226 visites.

–         56 jours d’ouverture soit 224 heures d’ouverture d’atelier.

–         Taux de revalorisation des cycles : 185 vélos collectés (équivalent à peu près à 2,2 tonnes de ferraille) pour 125 vélos redistribués (équivalent à peu près à 1,5 tonnes de ferraille) soit 67 % de revalorisation (*).

–         A la date du 12 mars, 3 597€ ont été récoltés avec 100 % de dons.

Depuis ses débuts en juin 2014, le succès de l’atelier Cycle & Recycle ne s’est jamais démenti avec des sollicitations de toutes parts, du Secours populaire, du Secours catholique, de l’association Pierre Boulenger avec laquelle une convention sera signée prochainement, la mairie de Rambouillet avec laquelle une action de sécurisation des écoliers a été mise en œuvre, une quinzaine d’articles dans les journaux locaux, un reportage dans le 13 heures de France 2.

Sur l’atelier, 2 permanents sont présents avec le soutien de bénévoles.

Les limites de Cycle et Recycle sont :

–         Le public reste plutôt âgé, nous souhaitons l’élargir davantage aux personnes défavorisées et aux jeunes.

–         Le taux de 67 % de vélos revalorisés peut être facilement amélioré. La voie de l’apprentissage avec au moins un jeune en alternance est à explorer. Ainsi, l’atelier ne cherche plus à faire de la publicité et pourtant le monde afflue toujours, les vélos donnés ne cessent d’embouteiller le garage, nous sommes en limite de charge compte tenu des ressources et compétences disponibles.

Après plusieurs essais de tarifications, Cycle et Recycle a finalement opté pour le don libre.
Ce fonctionnement convient pour l’instant car Cycle et Recycle repose sur le bénévolat, la mise à disposition gratuite du local par un particulier et l’absence de charges. Toutefois la montée en puissance du dispositif réclame de structurer rapidement l’activité dans un cadre plus approprié que pourrait lui offrir la ressourcerie.

3)                                        Alternatiba

Nous avons aussi co-organisé un Village des Alternatives « Alternatiba » avec l’association Rambouillet en Transition, la Fabric des Colibris et émanSEL en septembre 2015. Cette grande manifestation publique, à résonance nationale, avait pour but de sensibiliser les citoyens aux conséquences des activités humaines sur le climat pour annoncer la COP 22  et apporter des solutions alternatives. Associée aux autres associations, la ressourcerie éphémère que nous avons installée à cette occasion a montrer qu’il existe des moyens de vivre dans le respect de l’Environnement en développant une économie basée sur le réemploi, les circuits courts de production et de consommation, l’alimentation BIO, l’éco-habitat et les énergies renouvelables

  • DONNER DES RESULTATS CHIFFRES D’ALTERNATIBA demander à Alix

4)                                        Autres actions associatives.

Cet aspect environnemental se situe dans le cadre du développement durable et dans le prolongement de nos nombreuses actions associatives depuis quelques années :

  • Création de jardins partagés (au Perray et à Rambouillet)
  • Organisation d’évènements citoyens comme la Fête de la soupe avec émanSEL, la journée de la Lente Heure en collaboration avec l’Espace Rambouillet, participation à l’Eco-Kermesse de la Municipalité et aux Rencontres de l’agroécologie à la Bergerie Nationale.
  • Exposition « Initiatives Locales et Désordre Global » en collaboration avec la Médiathèque Florian pour mettre en lumière les actions des différentes associations locales.
  • Les 3 AMAP locales : les Trois Villages, le Clos-Fleuri et les Caramboles.
  • Les Happyculteurs de Saint-Léger-en-Yvelines,
  • L’association « Sauvons nos arbres » de Poigny-la-Forêt,
  • Les Rencontres citoyennes de Poigny-la-Forêt qui vulgarisent des sujets environnementaux en coopération avec la librairie Labyrinthes
  • Le cinéma Vox qui diffuse également des films sur ces thèmes, comme le film « Demain » de Cyril Dion et Mélanie Laurent (parrains d’Alternatiba Rambouillet) qui vient d’être récompensé par le César du meilleur documentaire, et qui décrit justement des alternatives possibles pour échapper à l’inéluctable.
  • Le jardin vivant en permaculture de Saint Léger en Yvelines
  • Le broyeur itinérant mis en place par un collectif d’associations locales
  • La soirée ciné-débat autour du film « Trashed » organisée par Ressourcesetvous

Le café citoyen mensuel depuis trois ans .              

Notre implication dans la vie de la Cité s’inscrit donc déjà dans un historique important qui démontre, s’il en était besoin, notre motivation et notre opiniâtreté à faire avancer les mentalités et la prise de conscience de l’urgence de prendre en compte les conséquences de nos activités humaines sur le climat et sur notre environnement.

Nous avons développé depuis 2010 un réseau d’une soixantaine de bénévoles, de 400 adhérents et de 500 sympathisants et ou participants (à affiner) qui est devenu progressivement un acteur reconnu par tous et souvent souligné dans la presse locale, comme une initiative éco-citoyenne qui crée du lien social au service de la cause environnementale. Notre action a souvent bénéficié de l’appui des différents acteurs institutionnels comme la médiathèque Florian, la MJC, la Bergerie nationale, l’Espace Rambouillet, l’ADEME, le Parc Naturel régional et la Ville de Rambouillet.

En effet, nos partenaires ont reconnu l’intérêt social et éducatif de notre action dans la vulgarisation de ces enjeux essentiels qui représentent des défis incontournables à résoudre par nos collectivités locales. Celles-ci ne peuvent plus ignorer ces problématiques et nous apportent leur soutien en mettant à notre disposition des locaux pour des réunions ou en donnant leur autorisation pour l’organisation d’évènements.